Deux nouvelles compagnies dans le secteur de l’assurance

Le secteur de l’assurance va accueillir deux nouvelles sociétés. Les montants qui y seront investis s’élèvent à plus de 1 milliard de dirhams.

Par

Crédit : DR

Deux nouveaux opérateurs vont débarquer dans le secteur des assurances au Maroc. Le quotidien L’Economiste annonce, dans son édition du jeudi 3 juillet, que la Mutuelle agricole marocaine d’assurances (Mamda) s’associe avec des partenaires étrangers pour créer une société de réassurance. De son côté, la Banque centrale populaire (BCP) va lancer sa mutuelle d’assurance. Les deux compagnies ont reçu l’aval de la Commission administration organisation (CAO) où siègent les opérateurs et les représentants du secteur. Il ne leur reste que l’avis du ministre de Finances.

Mamda Re, spécialisée dans les risques agricoles

En association avec les compagnies américaine Partner Ré et française La Mutuelle centrale de réassurance, la Mamda va mettre sur pied une compagnie de réassurance nommée Mamda Re. Cette dernière disposera d’un capital d’un milliard de dirhams dont la moitié sera financée par la Mamda. Les partenaires américains et français se partageront la moitié restante à hauteur de respectivement 30 et 20 % du capital. Selon L’Economiste, la future compagnie Mamda Re, qui projette d’obtenir le statut CFC (Casa finance city), aura pour mission de couvrir les risques agricoles, mais ciblerait aussi le marché africain.

BCP lance Taamine Chaabi

La BCP a longtemps été annoncé dans le secteur de l’assurance comme repreneur de la CNIA ou  comme  un possible acheteur des parts de l’ONA dans la compagnie d’assurance AXA. Aujourd’hui, elle décide de créer une mutuelle assurance nommée Taamine Chaabi et dotée d’un fond d’établissement de 50 millions de dirhams. Environ 98 % de ces fonds, soit 49 millions de dirhams, seront détenus par la Mutuelle centrale marocaine d’assurance (MCMA), qui par conséquent se chargera de gérer la nouvelle compagnie. Par ailleurs le groupe BCP pourrait constituer un sérieux concurrent dans le secteur. En effet, le groupe bancaire dispose de 13 milliards de dirhams de chiffre d’affaires, d’un fond propre dont la somme est estimée à 34,5 milliards de dirhams mais aussi de 210 milliards de dirhams de dépôt.

 

 

article suivant

Débat présidentiel : les punchlines de Donald Trump et Joe Biden