A Boston, une campagne dénonce les crimes commis par Israël

Une ONG américaine dénonce les atrocités commises par Israël à travers une campagne d'affichage percutante.

Par

Une ONG américaine dénonce les atrocités commises par Israël à travers une campagne d’affichage percutante.

« Sans abris », « Volés », « Violence ». A chaque affiche, son crime commis par Israël, présenté très simplement, sans superflu, avec une photo et des informations précises, suivies du slogan suivant : « Est-ce qu’Israël veut la paix… ou des terres ? ». Voici la nouvelle campagne nommée « un mot », lancée il y a quelques jours par l’ONG américaine Ads Against Apartheid (AAA) dans le métro de Boston.

Les affiches, potentiellement vues par 13 000 passants chaque jour, ont fait parler d’elles jusqu’en Israël. « Si les affiches sont choquantes c’est parce que la réalité sur le terrain est choquante », se défend Chadi Salamoun, président de AAA.

Pas de sang ou d'images choquantes mais des chiffres précis. Crédit : AAA
Pas de sang ou d’images choquantes mais des chiffres précis. Crédit : AAA

Des impôts américains utilisés pour tuer des enfants palestiniens

L’une des affiches informe sur le nombre de maisons palestiniennes détruites par Israël, une autre celui de villes israéliennes construites en territoire occupé et la dernière celui des enfants palestiniens tués par des militaires. Pour chaque information chiffrée, la phrase se conclue par un simple mais percutant : « en utilisant les impôts américains ».

Richard Colbath-Hess, cofondateur de AAA, explique : « Les impôts américains aident le gouvernement israéliens à maintenir une incroyable et brutale occupation militaire qui nie les droits des Palestiniens depuis des décennies. Ces affiches montrent à quoi ressemblent vraiment l’occupation israélienne et l’apartheid, et c’est important que les Américains voient ça. »

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé