Maghreb Steel : Sekkat brandit le bouclier anti-dumping

Photo : DR

Protection commerciale. Maghreb Steel n’est toujours pas au bout de ses peines. La société réclame pour la deuxième fois des clauses de sauvegarde pour protéger ses produits sur le marché national. Il s’agit cette fois-ci des importations de tôles laminées à froid, plaquées ou revêtues. La nouvelle enquête, qui vient d’être engagée par les services du département du Commerce extérieur, concerne les produits de 15 entreprises exportatrices, parmi lesquelles figurent Arcelor Mittal et Tata Steel. Maghreb Steel estime que les importations massives, en provenance majoritairement des pays de l’Union Européenne, ont causé d’énormes dégâts à la production nationale. La société avait déjà obtenu au titre de l’année dernière des mesures anti-dumping la protégeant sur le marché marocain des importations de tôle laminée à chaud en provenance de Turquie et de l’UE. Serait-ce la mesure de trop ?  

article suivant

Bouygues et Thalès, derniers candidats au mégaprojet de surveillance de Casablanca