Corruption : les chiffres en infographie

L'instance nationale de prévention contre la corruption (ICPC) a publié son rapport sur la corruption au Maroc. Les secteurs du transport et de la santé sont les plus touchés par le phénomène.

Par

bakchich
Crédit : DR

En attendant les conclusions de l’enquête nationale sur la corruption qui est en cours de préparation, l’ICPC a publié un rapport, mercredi 11 juin, comprenant les différentes formes de corruption existant au sein de plusieurs secteurs. Les chiffres, révélés précédemment à l’occasion de plusieurs études, ont été ici compilées par l’ICPC  dans ce rapport.

Les secteurs du transport et de la santé sont les plus touchés par la corruption. Parmi les 87 cas de corruption diagnostiqués dans le domaine de la santé, 40 ont été jugés graves par l’instance. Pour ce qui est du secteur de la santé, l’enquête a révélé qu’il existe 7 cas particulièrement graves sur les 60 cas pour l’ensemble de l’année 2013.

Les données révèlent, entre autre, que le contrôle de la corruption tend à régresser depuis 2010, tandis que la compétitivité nationale s’infléchit depuis 2011. L’indice de développement humain ne semble pas pour autant en être affecté, du moins jusqu’aux données disponibles (2012).

I1 i2 I3

article suivant

L'artiste marocain Abdeladim Chennaoui n'est plus