La grève des distributeurs de gaz passe inaperçue

Crédit: Vivo Energy

Les distributeurs de gaz au Maroc sont en grève les 4 et 5 juin. Des épiceries n’ont pas été livrées, mais le débrayage ne devrait pas impacter le consommateur. 

Les distributeurs de bonbonnes de gaz sont en grève les 4 et 5 juin. Une décision qui n’inquiète pas outre-mesure le gouvernement, qui n’a pas tenté de négocier avec l’Association des distributeurs de gaz au Maroc avant son passage à l’action. Et pour cause, malgré le débrayage, il est toujours possible de se fournir directement au niveau des dépôts. La grève a tout de même impacté les commerces, qui ne se sont pas fait livrer les bonbonnes de gaz comme à l’accoutumé.

A l’entrée d’une épicerie près de la gare CTM de Casablanca gisent des bouteilles de gaz vides. « Ils ne sont pas venus livrer aujourd’hui les bonbonnes. On espère qu’ils seront là demain», nous affirme l’épicier, qui ne semble pas inquiété par cette interruption momentanée.

Une marge qui «stagne»

Joint au téléphone par TelQuel, Mohamed Benjelloun, président de l’Association des distributeurs de gaz au Maroc, justifie la décision de grève par la « marge bénéficiaire qui stagne depuis le début des années 2000 ». Son association réclame 1,44 dirhams de marge supplémantaire sur les bonbonnes de 12 kilogrammes, 0,72 dirhams de plus sur celles contenant 6 kilogrammes et 0,36 dirhams sur les plus petites, d’une contenance de 3 kilogrammes.

Quelles sont les chances de réussite d’un tel mouvement de grève? Prudent à ce stade, Mohamed Benjelloun préfère parler d’un « arrêt de distribution » plutôt que d’une grève. Wait and see.

article suivant

Funérailles : limitation du nombre de présents à dix personnes