Trois jeunes Marocains inventent un robot destiné aux personnes handicapées

Un robot va changer le quotidien des  personnes à mobilité réduite. C’est le chef d’œuvre de trois jeunes Marocains qui présenteront leur innovation à Doha, samedi 31 mai.

Yassine Mounir, Idrissi El Amrani et Hicham Bouchikhi, tous les trois étudiants  de 4e année à l’Ecole marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI),  ont crée un robot  intelligent nommé Red Silence  qui permettra aux personnes qui souffrent d’une déficience motrice de communiquer avec leur entourage,  par un simple clin d’œil. 

Cette innovation a permis aux trois étudiants de décrocher leur ticket pour la demi-finale du concours Imagine Cup organisé par Microsoft samedi 31 mai à Doha au Qatar. Il s’agit d’une des plus prestigieuses compétitions technologiques qui rassemble chaque année les étudiants passionnés par la technologie dans le monde.   

Photo : DR

Inspiré du vécu

Toutes les (belles) aventures trouvent leur inspiration dans une histoire vécue. Celle de nos trois compères ne déroge pas à la régle.  La tante d’un des ingénieurs est atteinte de la maladie de Parkinson. Elle souhaitait avoir la photo de ses enfants à son chevet et n’avait eu d’autres moyens que de fixer l’image du regard pour faire passer son message. Cette détresse leur donne l’énergie de mener à bien ce projet qui leur a pris 11 mois sur leur temps libre. «Il fallait donner aux personnes comme ma tante les moyens de s’exprimer par un simple mouvement des yeux » explique Idrissi El Amrani, un des vainqueurs.  

Un concept germe alors dans la tête de notre ingénieur, qui s’y attelle avec deux de ses camarades de classe et amis. L’innovation consiste d’abord en des lunettes intelligentes couplées avec une tablette qui affiche des images d’objets courants, comme un verre d’eau par exemple. Il suffit de porter ces lunettes et de fixer une de ces vignettes puis de cligner les yeux pour faire comprendre à l’entourage le besoin exprimé par la personne handicapée.

Mais ça ne s’arrête pas là. Les trois jeunes ingénieurs ont aussi développé un robot embarquant une caméra et fonctionnant selon le même principe. La personne qui porte ces fameuses lunettes peut orienter l’engin avec les yeux. Cela permet par exemple de montrer des objets qui ne figurent pas sur le listing de la tablette. Le robot, qui prend la forme d’une voiturette téléguidée, intègre également une alarme qui se déclenche en cas d’urgence.

Photo : DR

Bientôt des fauteuils roulants intelligents

L’équipe d’ingénieurs a déposé un dossier pour l’obtention d’un brevet  d’invention auprès de l’Office marocain de la propriété industrielle et commerciale (OMPIC). Ils espèrent lancer une startup  pour commercialiser leur produit. « Pour le moment  nous avons été contactés par  la CE3M qui est un cluster marocain regroupant plusieurs entreprises et  qui vient en aide aux start-up», nous indique Hicham Bouchikhi, qui veut proposer plusieurs packs de ce produit à des prix allant de 1.000 à 2.000 dirhams.

Le trio à aussi d’autres projets en tête, toujours pour venir en aide aux personnes handicapées. Ils planchent sur des fauteuils roulants électriques comprenant une caméra, nous confie Hicham Bouchikhi. En cas de chute de l’utilisateur de ces fauteuils, des images sont envoyées instantanément aux proches pour les alerter. De quoi faciliter grandement la vie aux personnes à mobilité réduite et leurs famille… et de quoi rendre fiers les Marocains de leurs jeunes créatifs !