Des tomates cerises marocaines soupçonnées de provoquer des intoxications

Par

Plusieurs cas d’intoxication ont été répertoriés par les autorités sanitaires en France et en République Tchèque. Un lot de tomates cerises marocaines en serait la cause.  

Les autorités sanitaires tchèques ont publié deux alertes, datées du 18 et du 19 mai, sur des tomates cerises marocaines soupçonnées d’avoir provoqué des intoxications alimentaires. Cette alerte fait échos à un communiqué des autorités sanitaires françaises, publié le 30 avril 2014 et faisant état de 26 cas d’intoxication « signalés dans plusieurs régions de France ».

Les victimes de cette intoxication, qui se manifeste par une irritation de la gorge des vomissements et des douleurs abdominales, ont tous consommé des tomates cerises marocaines, importées par la société française Idyl et distribués dans plusieurs supermarchés.

De leur côté, les autorités tchèques ont également mené leur enquête et sont arrivés à la conclusion qu’Idyl a exporté 50 tonnes de tomates cerises vers le marché européen. Ils conseillent à leurs concitoyens de ne pas consommer de tomate cerise en provenance du Maroc.

Pour le Maroc, il n’y a pas de « cause à effet »

Le ministère marocain de l’Agriculture a réagi en publiant mercredi 21 mai un communiqué expliquant que l’alerte des autorités française « ne confirme aucun lien de cause à effet » entre les cas d’intoxication et le lot exporté de tomates cerises.

Le département d’Aziz Akhannouch affirme même que «les résultats d’analyses effectuées par les autorités françaises de la répression des fraudes depuis le mois d’avril sur les tomates retournées par les consommateurs ainsi que sur celles issues des lots suspectés ainsi que les analyses réalisées par la société française importatrice, se sont révélés conformes ». Le ministère précise toutefois que « des investigations plus approfondies » sont en cours.

article suivant

Funérailles : limitation du nombre de présents à dix personnes