L’homosexualité au Maroc devient-elle moins tabou ?

Et si l’homosexualité pouvait être débattue? Une responsable au CNDH répond à la polémique soulevée par une députée PJD qui fustige la «normalisation» avec l’homosexualité par la nécessité d’un débat national sur la question.

«La  polémique sur la question des homosexuels reflète la mentalité de la société marocaine», répond Nazha Bernoussi, chargée de projet au CNDH (Conseil national des droits de l’Homme), quand on l’interpelle sur la sortie récente de la députée PJD, Amina Maâ Al Aynin, qui a interpellé, mardi 13 mai, le ministre des affaires islamiques, Ahmed Taoufiq sur la question de l’homosexualité. La Pjdiste a fustigé «les discours sur l’homosexualité véhiculés par les ONG qui portent atteinte aux fondements religieux des Marocains».

Nazha Bernoussi précise que la question de l’homosexualité «n’est pas primordiale pour le CNDH». Ce qui importe pour le moment pour l’instance officielle chargée du respect des droits humains, c’est la «non- stigmatisation des HSH (hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes) infectés par le VIH », assure-t-elle.

Objectif : lutter contre le VIH chez les homosexuels

La responsable au sein du CNDH affiche ainsi sa distance par rapport à la polémique, mais ne botte pas en touche pour autant. «Il faut qu’il y ait un débat national pour trancher sur cette question», estime-t-elle.

Ce qui concentre les efforts du CNDH reste la non discrimination des minorités infectées par le VIH, objet de la campagne lancée conjointement par le ministère de la Santé et le Conseil national des droits humains. Le CNDH a pour mission de «concrétiser le respect des engagements internationaux pris par le Maroc en matière de droits de l’Homme et des libertés individuelles», rappelle-t-elle.  Ces droits et libertés individuelles concernent aussi les HSH. 

Pour donner corps à cela, Nazha Bernoussi explique qu’il faut  «harmoniser nos lois avec les stratégies nationales de lutte contre la discrimination des minorités infectées par le VIH ».

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité