«Freedom Now» se heurte à la Wilaya de Rabat

«Freedom Now» se heurte à la Wilaya de Rabat

La nouvelle association pour dénoncer les abus contre les journalistes au Maroc,  a vu sa demande de création rejetée pour la 3e fois ce jeudi 15 avril par la wilaya de Rabat.  Le «comité pour la protection de la liberté d’expression et de la presse » (aussi appelée Freedom Now) n’a pas reçu le sésame pour avoir une existence légale.

 L’association qui a vu le jour le 25 avril dernier à Rabat, suite notamment à l’affaire Ali Anouzla, s’est heurtée aux autorités qui ont refusé de délivrer le récépissé de création, selon les membres de Freedom Now.Les membres de ladite association souhaitaient déposer leur dossier dans le cadre de la procédure de déclaration  que doit suivre  toute association nouvellement créée. Joint par TelQuel,  Khadija Ryadi membre de Freedom Now, explique que « les agents de l’administration de la Wilaya de Rabat ont refusé de réceptionner »  leur dossier. Et d’ajouter : «Ils ne nous ont donné aucune explication sur les raisons de ce refus ». Les agents sont même allés plus loin et ont déclaré : « allez saisir la justice si vous le voulez mais en tant qu’administrateurs, nous refusons de recevoir ce dossier », toujours selon Khadija Ryadi. Contacté par TelQuel, aucun responsable au sein de la Wilaya n’a souhaité fournir plus d’explications sur le sujet.

Outre Khadija Ryadi, ancienne présidente de l’Association marocaine des droits de l’Homme (AMDH) le comité compte parmi ses membres Ali Anouzla, directeur du site Lakome censuré le 17 octobre 2013.

MàJ : Suite à la publication de l’article, Mustapha Khalfi a réagi sur Twitter :

« En ce qui concerne le refus des autorités compétentes de réceptionner le dossier de Freedom Now, Il existe des recours légaux très clairs (pour ses membres qui s’estiment lésés). Nous réitérons aussi qu’il n’existe aucun rapport entre ce refus des autorités et ce que nous avons déclaré concernant les rapports internationaux impartiaux sur le Maroc. » 

article suivant

Après sa marche arrière, le Lesotho réaffirme sa neutralité sur le dossier du Sahara

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.