Démantèlement d’une cellule terroriste au Maroc

Terroriste cagoulé
Crédit : AFP

Les ministères de l’intérieur espagnol et marocains ont annoncé, le vendredi 14 mars, le démantèlement d’une cellule terroriste opérant aux frontières entre le Maroc et l’Espagne. Une opération réalisée conjointement avec les forces de l’ordre marocaines.

Le ministre de l’intérieur espagnol, Jorge Fernandez Diaz, a indiqué que le chef de la cellule est un Belge d’origine espagnole. Deux citoyens français ont été également arrêtés dans l’enclave de Melilia tandis qu’un ressortissant tunisien, appartenant à la même cellule, a été interpellé par les forces de l’ordre à Malaga.

Selon le ministère de l’intérieur espagnol, la cellule était chargée du recrutement, via internet, de jihadistes qu’elle envoyait au Mali et en Syrie.  Celle-ci aurait déjà envoyé plus de 50 combattants en Syrie.

Pour sa part, la police marocaine a annoncé l’arrestation de trois individus dans la ville de Laroui qui se situe aux environs de l’enclave de Melilia et a ajouté que le chef du groupe a également vécu dans cette ville.  Ce dernier avait tissé des liens avec la branche armée d’Al Qaida en Afrique du Nord qui a été démantelée en novembre 2012. Celui-ci a aussi envoyé des combattants en Libye et en Syrie tout en levant des fonds pour des groupes extrémistes.

article suivant

Des vols de rapatriement pour les Marocains coincés en France, en Espagne et en Turquie