Tentative d’entrée massive de migrants subsahariens à Sebta.

Plus de  1600 migrants ont tenté, le mardi 4 mars, d’accéder à l’enclave de Sebta. Les migrants se sont divisés en quatre groupes mais aucun d’entre eux n’y est parvenu, selon la préfecture de la ville.

L’année 2014 semble être marquée du sceau des tentatives illégales d’immigration. Plus de 600 migrants ont deja tenté d’accéder aux enclaves de Sebta et Melilla durant le mois de février. Les policiers de la Guardia Civil ont également découvert, le lundi 3 mars, un migrant caché dans une valise. Cette fois-ci, ce sont plus de 1600 migrants qui ont tenté, en un coup, d’accéder à Sebta.

Les migrants se sont divisés en quatre groupes.  Le premier, composé de 1 200 personnes,  a tenté de s’introduire dans l’enclave à travers le poste-frontière de Tarajal tandis qu’un deuxième a essayé d’accéder à Sebta un kilomètre plus loin.  Le troisième groupe a, quant à lui, rebroussé chemin. Un quatrième groupe, composé de 450 personnes, a voulu forcer le passage au poste-frontière mais sans réussite : « Aucun n’a réussi à passer […] les forces de sécurité marocaines et la Garde civile espagnole se sont coordonnées pour éviter qu'ils n'entrent » a déclaré le porte-parole de la préfecture de Sebta à l’AFP.

article suivant

Plus de 90 blessés dans de nouveaux heurts à Jérusalem