Mali. Les négociations entre Bamako et les groupes touaregs du nord du pays avancent

Par

Les négociations entre Bamako et les groupes touaregs du nord du pays avancent, sous l’égide de l’ONU. Le 18 février, les rebelles ont accepté le principe de cantonner leurs combattants. En 2012, la confrontation entre ces groupes azawadiens et le pouvoir central avaient profité aux éléments radicaux d’AQMI, d’Ansar Eddine et du Mujao. Entretemps, l’opération militaire menée par la France a permis de rétablir une relative sécurité, tout en séparant l’armée malienne et les autonomistes du nord. Un dialogue politique s’est engagé et semble la seule voie d’une paix durable dans la région. Concrètement, les combattants seraient installés dans une trentaine de sites, dont les principales villes de Kidal, Gao et Tombouctou. Les hommes armés s’engageront alors à se cantonner dans leurs baraquements et ne pas gêner l’armée malienne.

article suivant

"Arabiyat" : ode aux femmes arabes en dix films

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.