Human Rights Watch tempère ses critiques à l’égard du Maroc

Eric Goldstein, responsable de Human Rights Watch (HRW) pour la région du Moyen-Orient, s’est exprimé pour la première fois depuis la publication du rapport de HRW sur le traitement des migrants au Maroc. Dans un communiqué, publié le jeudi 13 février sur le site de HRW, il a salué les réformes entreprises par le royaume dans ce domaine.

Le responsable de Human Rights Watch estime que les « réformes annoncées (ndlr : la campagne de régularisation engagée en janvier dernier) représentent un geste courageux dans un pays où l’opinion publique est parfois hostile envers les migrants pauvres. ».  Il indique également que si «  ces reformes finissent par sauvegarder le droit des chercheurs d’asile et des autres migrants, le Maroc pourrait devenir un modèle en Afrique du nord, où la plupart des pays traitent les migrants provenant du reste de l’Afrique de manière honteuse. ».

Le responsable de HRW signale néanmoins que « tout dépend de la façon avec laquelle ces réformes sont appliquées » mais a tenu à indiquer que  « des entretiens effectués ce mois-ci montrent que certains mauvais traitement persistent » et estime que les autorités « devraient contenir les forces de l’ordre lorsqu’elles font preuve d’une attitude scandaleuse envers les migrants ».

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé