MALI se mobilise pour le droit à l’avortement – Telquel.ma

MALI se mobilise pour le droit à l'avortement

Par

Un sit-in organisé par le Mouvement Alternatif  pour les Libertés Individuelles  (MALI) se tiendra le samedi 1er février, à Rabat devant l’institut Cervantes,  pour défendre le droit des femmes à avorter.  L’évènement veut faire  écho aux manifestations qui auront lieu au même moment à Madrid.

MALI avait entamé  sa lutte pour le droit à  l’Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) en octobre 2012. Un an plus tard, ses membres entendent bien continuer la lutte  : «   Pour nous, cette cause est primordiale. Il faut accorder aux femmes le droit de disposer de leurs corps  » explique Ibtissam Lachgar, co-fondatrice du mouvement. Le mouvement réclame donc la dépénalisation de l’IVG. «   Il ne faut pas limiter ce droit aux femmes qui ont été violées. Toutes les femmes devraient bénéficier de ce droit. L’avortement clandestin a fait beaucoup trop de victimes », estime Ibtissam Lachgar. Au Maroc, plus de 1000 femmes avortent chaque jour dans la clandestinité.

Ce sit-in, qui s’inscrit dans le cadre de la campagne «  My Body is Mine  », se déroulera le même jour qu’une manifestation organisée à Madrid contre le projet de loi anti avortement proposé par le gouvernement espagnol : « L’Espagne connait une régression avec ce projet de loi anti-avortement. C’est pour cela que nous manifestons le même jour » explique la cofondatrice de MALI. L’actualité espagnole sert aussi de justificatif quant au lieu du sit-in qui se tiendra devant l’Institut Cervantès.

 

article suivant

Machbous humain : une Marocaine arrêtée aux Emirats pour avoir cuisiné les restes de son petit-ami

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.