Bénin. Juge et clandestino

Par

Chargé d’instruire le procès intenté par le président Boni Yayi pour tentative d’empoisonnement, le juge Angelo Houssou a fui le pays pour New York, où il a demandé l’asile politique. Le magistrat béninois se plaignait de pressions politiques, après avoir prononcé un non-lieu contre six prévenus, accusés d’avoir tenté d’empoisonner le chef de l’Etat sur ordre de l’homme d’affaire franco-béninois Patrice Talon, réfugié à Paris et actuellement sous le coup d’un mandat d’arrêt international. Empruntant des chemins de brousse, rejoignant le Ghana via le Togo, traversant même un fleuve en pirogue, Angelo Houssou est arrivé,  le 1er décembre, à l’aéroport JFK en provenance d’Accra, la capitale du Ghana. Las, les autorités de Cotonou avaient fait annuler son visa américain après une première tentative. 

article suivant

Les tares de l’ONMT pointées par un rapport parlementaire

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.