Football. Pourquoi ça ne tourne pas rond

Après la dernière élimination de l’équipe nationale de la CAN 2013, Mohamed Ouzzine, le ministre des Sports et Ali Fassi Fihri, le patron de la Fédération de football, se livrent une véritable guerre de tranchées. Et pour cause, Mohamed Ouzzine exige la tenue d’une assemblée générale ordinaire (AGO) de la Fédé et menace même de la dissoudre en cas de refus, conformément aux prérogatives que lui octroie la loi.

Mais derrière cette guerre des communiqués, se cache un véritable imbroglio juridique. En effet, pour tenir l’AGO, la Fédé doit réunir un quorum de 40 membres représentant les dirigeants des clubs, les entraîneurs… Or les arrêtés d’application de la loi portant statut de la Fédé et précisant les modalités d’élection de ses membres ne sont toujours pas publiés dans le BO.

“Je ne suis pas un hors-la-loi et j’irai jusqu’au bout de mon mandat légal, qui s’étend jusqu’au 19 avril”, se défend Ali Fassi Fihri.

De son côté, Mohamed Ouzzine a promis la publication des arrêtés attendus avant la fin du mois de février. Affaire à suivre.

article suivant

Agression d'une élève à Khouribga : après une vague de soutien au professeur, le père retire sa plainte

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.