Cinéma. Faouzi, autrement

“Un beau personnage”. Faouzi Bensaïdi, réalisateur et acteur à ses heures perdues, explique par ces mots le rôle de Ali, qu’il joue dans Goodbye Morocco, le nouveau film du réalisateur algérien Nadir Moknèche. “C’est très intéressant de jouer quelqu’un qui se transforme. Au début, Ali est à la marge, puis il devient de plus en plus important”, poursuit-il. Le film retrace l’histoire de Dounia (Lubna Azabal), divorcée et privée de son fils. Sa vie avec Dimitri, l’architecte serbe qui travaille avec elle sur son chantier, à Tanger, ne plaît guère à sa famille et à son meilleur ami, Ali. L’argent, ou l’amour, trace seul le dessin des intérêts croisés de ces personnages. Le but de Dounia ? Réunir l’argent nécessaire pour partir avec son fils loin du Maroc ; un espoir relancé par la découverte de catacombes chrétiennes sur le chantier. Aucune date ne peut encore être annoncée, mais Faouzi Bensaïdi évoque des discussions en cours pour une sortie dans les salles marocaines et algériennes. En attendant, il faut franchir la Méditerranée pour voir le film, sorti dans les salles françaises le 13 février.

article suivant

Dans un entretien avec Mohammed VI, MBZ annonce l'intention des Émirats d'ouvrir un consulat à Laâyoune