Pouvoir d’achat. Benkirane rassure

Lors de son passage devant les députés, le Chef du gouvernement a nié la volonté de l’Etat de supprimer les subventions sur les produits alimentaires de base.

Lundi 11 février, Abdelilah Benkirane était une nouvelle fois de passage devant les députés de la première chambre. Mais cette fois avec un sujet choc : le pouvoir d’achat des ménages. Pour l’occasion, le patron de l’Exécutif a bien préparé son intervention. Etudes et rapports officiels à l’appui, il a affirmé que la dégradation du pouvoir d’achat est une vue de l’esprit. La preuve, les prix des denrées alimentaires de base ont augmenté d’à peine 1,3 % en une année. “Une moyenne très honorable comparée aux pays voisins et partenaires du pays”, estime le Chef du gouvernement. Il a également profité de son passage à l’hémicycle pour tirer certaines choses au clair. “Le gouvernement ne supprimera pas la subvention des bonbonnes de gaz. Soutenir le contraire, c’est diffuser des mensonges de nature à porter atteinte à la stabilité du pays”, a notamment expliqué Benkirane. Lors de son intervention au nom du groupe socialiste, Abelhadi Khairate a mis le gouvernement au défi d’établir des listes de bénéficiaires d’aides financières directes, comme une alternative à la compensation. “Allez à Sidi Moumen, allez dans les villes et les campagnes, et expliquez aux Marocains que certains recevront 600 DH par mois et que d’autres n’y auront pas droit. Au lieu de dupliquer des expériences étrangères, ne sommes-nous pas capables de produire notre propre modèle ?”, s’est notamment demandé Khairate. Même son de cloche du côté de Abdellatif Wahbi, président du groupe PAM, qui a reproché au PJD de “monopoliser l’initiative concernant la réforme de la Caisse de compensation”.

article suivant

Report des activités prévues à l'occasion de la fête du trône