Patrimoine. Inquiétude à Tombouctou

Que sont devenus les légendaires manuscrits de Tombouctou ? C’est la question que se posent actuellement avec angoisse tous les historiens. Sous la coupe des islamistes intégristes depuis plusieurs mois, cette ville du nord du Mali pourrait avoir perdu les meilleurs témoins de la vitalité intellectuelle de l’Afrique avant la colonisation. La semaine dernière, des témoignages ont fait état de la destruction du nouveau bâtiment de l’institut Ahmed-Baba, lors du départ des combattants islamistes devant l’arrivée des troupes franco-maliennes.

Environ 30 000 pièces y étaient conservées, principalement dans l’ancien bâtiment, datant pour les plus anciennes du XIIème siècle. Ces papiers et peaux sur lesquels sont inscrits des textes religieux, scientifiques ou littéraires, ont donné à la ville sa réputation de capitale intellectuelle de l’islam au XVème et XVIème siècles. Les inquiétudes sont très vives, d’autant que bon nombre de mausolées de saints musulmans ont aussi été détruits. 200 000 de ces archives protégées par l’Unesco avaient été recensées dans la région.

article suivant

Dans un entretien avec Mohammed VI, MBZ annonce l'intention des Émirats d'ouvrir un consulat à Laâyoune