Loisirs. La nouvelle vie de Sindibad

Bonne nouvelle pour les Casaouis. Tombé en ruine depuis les années 1990, le mythique parc d’attractions Sindibad va renaître de ses cendres. La société en charge du développement du projet, Sindibad Holding, vient d’obtenir l’autorisation de construire auprès des autorités de la ville. Le projet comporte deux phases : le parc de loisirs, dont les travaux ont déjà démarré, et la partie résidentielle et hôtelière, qui tarde un peu à se concrétiser. Le tout pour une enveloppe d’investissement de près de 3 milliards de dirhams. “Nous avons déjà commencé les travaux de terrassement et de démontage des anciens manèges du parc. Pour la partie résidentielle, nous avons obtenu les premiers permis, mais il nous faut encore l’autorisation de construire pourdonner le premier coup de pioche”, confie Karim Belmaâchi, directeur général du groupe Alliances et co-actionnaire de Sindibad Holding aux côtés du groupe maroco-émirati Somed. Le parc d’attractions, qui nécessitera une enveloppe d’investissement de quelque 340 millions de dirhams, devra ouvrir ses portes au grand public vers fin 2014 au plus tard, promet Belmaâchi. Baptisé Sindibad by Walibi, il sera exploité et géré par la Compagnie des Alpes, société française connue pour son expertise dans le domaine, elle qui gère une dizaine de parcs d’attraction, de loisir et de ski un peu partout dans le monde. Etalé sur une superficie de plus de 20 hectares, Sindibad ne propose pas que des tours de manège, mais aussi un zoo, un musée archéologique et un parc écologique. Bon vent.

article suivant

Weego, l'application marocaine qui veut révolutionner les transports en commun

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.