Etats-Unis. La boulette de trop

Par

A deux mois des présidentielles américaines, le candidat républicain vient de commettre une bourde qui pourrait bien lui coûter les élections.

Mitt Romney a-t-il hypothéqué ses chances de succéder à Barack Obama à la Maison Blanche ? C’est en tout cas l’avis de beaucoup de journalistes américains. Le 17 septembre, une vidéo publiée sur Internet montrait le candidat républicain lors d’une séance de levée de fonds déclarant que les supporters d’Obama étaient des “victimes”, allant jusqu’à les qualifier d’“assistés”. Censée être en “off”, cette déclaration a vite fait le tour de la Toile, écornant un peu plus l’image du candidat millionnaire. “Cette vidéo révèle en fait que la caricature de Mitt Romney est le vrai Mitt Romney. Gros problème”, a réagi, non sans ironie, Josh Marshall du Talking Points Memo, un site d’information américain. “Vous pouvez noter ma prédiction dès maintenant : une vidéo prise en caméra cachée lors d’une séance de levée de fonds pour Mitt Romney, publiée par David Corn de “Mother Jones”, a tué la campagne présidentielle de Mitt Romney. (…) Romney a déjà des difficultés pour convaincre les gens qu’il s’intéresse à eux. Maintenant, il apparaît sur une vidéo où il déclare qu’une moitié du pays se compose de désespérés losers”, s’est pour sa part avancé l’éditorialiste Josh Barro. Tandis que Mitt Romney essayait de rebondir dans les sondages, notamment sur le terrain économique, cette vidéo risquerait bien de mettre un terme aux rêves de Mitt le Mormon.

article suivant

Antiterrorisme : Le Maroc prend part à l'"Opération Neptune" initiée par Interpol

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.