Droits de l’homme. Amnesty fait le bilan

L’antenne marocaine d’Amnesty International a récemment organisé une conférence de presse pour dévoiler les grandes lignes de son rapport 2012, peu flatteur à l’égard du royaume. L’organisation fait état d’un “usage excessif de la force contre les manifestants par les forces de sécurité marocaines. Des personnes ayant critiqué la monarchie ou certaines institutions étatiques, ainsi que des Sahraouis militant pour l’autodétermination du Sahara, ont également été poursuivis et emprisonnés”, affirment les responsables de l’association. L’ONG dresse un tableau peu reluisant en matière de liberté d’expression. Le rapport évoque quelques affaires emblématiques, comme celles du colonel Kaddour Terhzaz, du militant rifain Chakib El Khyari, du journaliste Rachid Niny et du rappeur Mouad Belghouate. Les responsables de la représentation marocaine de l’organisation internationale ont également regretté que le Chef du gouvernement n’ait même pas pris la peine d’accuser réception de leurs courriers répétés. “Le président tunisien Marzouki nous a répondu par écrit. Les pays du Printemps arabe ont apparemment appris à écouter leurs peuples”, ont notamment ironisé les intervenants. 

article suivant

OCP : résultat d'exploitation en très forte hausse au premier semestre