Le dictateur et le socialiste

Par

Si les chefs d’État saluent depuis quelques jours François Hollande à l’occasion de son élection à la tête de l’Hexagone, l’acteur Sacha Baron Cohen —à qui l’on doit Borat et Brüno — en profite pour faire la promo de son prochain film, The Dictator. Loin des félicitations consensuelles et sérieuses adressées au président socialiste, celles de l’amiral général Aladeen, dictateur de la république islamiste de Wadiya sont aussi burlesques que le décor : le dictateur fictif salue le “président François Hollandaise (sic), pour sa victoire sur un nain” avant de reprocher au “peuple de France” de ne pas avoir choisi Dominique Strauss Kahn.

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé