Loi. La guerre aux pitbulls

Le ministère de l’Intérieur a préparé un projet de loi contre les chiens dangereux. En gros, il sera interdit d’élever, importer, vendre, garder ou organiser des combats de chiens qui, par leur morphologie ou leur race, représentent un danger pour l’homme. Si la liste de cette catégorie de chiens sera arrêtée ultérieurement par voie réglementaire, ce projet de loi offre déjà quelques détails. Exemple : avoir un pitbull  pourrait vous coûter 2 à 6 mois de prison ou une amende de 5000 à 20 000 dirhams. Et le double en cas de récidive. Et même quand il ne s’agit pas d’un chien dangereux, cela vous coûtera entre 500 et 1200 dirhams si vous omettez de vacciner votre chien. Que deviendront alors les chiens dangereux ? Le projet de loi stipule qu’ils doivent être remis aux autorités vétérinaires compétentes un mois après la publication du texte au Bulletin Officiel. Selon les statistiques du ministère de l’Intérieur, 50 000 personnes sont mordues annuellement par des chiens au Maroc, et des cas de décès sont même recensés. 

article suivant

Face au Portugal, un Maroc dominateur mais éliminé de la Coupe du monde

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.