Ciments du Maroc. Le temps des éoliennes

Les éoliennes sont en vogue. Surtout chez les cimentiers, grands consommateurs d’électricité et adeptes de l’autoproduction énergétique. Après Lafarge, qui a tapissé le nord du royaume de moulins à vent, Ciments du Maroc s’y met à son tour. Le groupe va miser quelque 200 millions de dirhams pour installer un parc éolien dans la région de Safi. D’une capacité prévue de 10 mégawatts, ce nouveau parc serait opérationnel dès 2014. D’ailleurs, les travaux ne devraient pas tarder à être lancés, à en croire le management de la société, qui a organisé une visite de son usine de Had Hrara suite à une polémique autour de la protection de l’environnement. Les habitants de la région ayant découvert que l’usine utilise les pneus déchiquetés comme combustible (comme le font toutes les cimenteries d’ailleurs), ils se sont empressés de crier à la pollution. Un malentendu, puisque l’utilisation de cette énergie passe par un processus maîtrisé qui n’est pas polluant. Les opérateurs du secteur du ciment envisagent d’augmenter la part d’utilisation de ce combustible de substitution à 40 % d’ici 2020. 

article suivant

Deux réseaux de trafic de migrants mineurs marocains démantelés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.