Cinéma. Le Retour du fils entame sa troisième semaine d'exploitation

On le sait : le Maroc produit de plus en plus de films, mais il dispose de moins en moins de salles de cinéma et de spectateurs. On le sait moins : sur les grands écrans, un film marocain en chasse un autre. Durant les sorties en salles carabinées de ces dernières semaines, le dernier Boulane parvient à tirer son épingle du jeu : Le Retour du fils s’offre en effet une troisième semaine d’exploitation au Mégarama. Une performance à nuancer : “Malgré ça, les recettes restent très faibles”, déplore cependant le réalisateur, qui a revu ses ambitions à la baisse. Principale raison : “Il n’y a plus assez de salles : dans tout le pays, mon film ne pourra passer que sur dix écrans”, regrette Ahmed Boulane, dont le film, après deux semaines d’exploitation, vient de quitter l’affiche de plusieurs cinémas à écran unique.

article suivant

Face au Portugal, un Maroc dominateur mais éliminé de la Coupe du monde

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.