Photo. Paysages surréels

2011 Un désert. L’espace est soudain envahi par des militants pour la liberté. Le photographe Othman Zine est là, sensible à ce monde ouvert, à la “transparence de ce ciel hypnotisant”. Ses œuvres, en grand format, disent et plaident pour “des corps libres, uniques maîtres de notre liberté”. L’artiste est né à Marrakech en 1983. Après des études de cinéma à Prague puis à Los Angeles, il se tourne vers l’architecture, sans négliger des travaux cinématographiques, avec plusieurs courts-métrages. Son exposition, intitulée “Rites de passage”, expérimente le mystère des paysages, et l’aspect surréel des couleurs et des humains qui les traversent. Du 23 mars au 21 avril, Galerie Shart, Casablanca. 

article suivant

Après les drones israéliens, une vingtaine de drones turcs pour le Maroc