N. Ayouch. “Pour un Maroc laïque”

Par

Le Collectif démocratie et modernité relance le débat sur la laïcité et la liberté de culte. Entretien avec une des figures emblématiques de ce mouvement.

Pourquoi vous intéressez-vous au débat sur la laïcité maintenant ?

Certains pensent que notre Collectif lance cette campagne pour contrecarrer l’action du gouvernement présidé par le PJD. C’est faux. Notre combat pour un Maroc laïque est permanent et ne s’arrêtera pas. Nous avons perdu la bataille de la constitutionnalisation de la liberté de conscience, après la pression exercée par le courant conservateur. Cette déception nous est restée en travers de la gorge, surtout que les partis de gauche étaient absents de ce débat.

Les réactions ne se sont pas fait attendre, notamment de la part d’Attajdid qui vous accuse de sortir des valeurs de la Oumma ?

Attajdid et le MUR (Mouvement unicité et réforme, ndlr) lancent des attaques contre la liberté de création, de pensée et de conscience. Je souligne toutefois la position du ministre de la Communication qui a affirmé qu’aucune loi n’interdit le libre choix de la religion.

Comment fédérer le public autour de votre cause ?

Nos détracteurs nous décrivent comme des athées qui ne cherchent qu’à détruire l’islam. Or, on peut être religieux, pratiquant et défendre la liberté de conscience. Mohamed Talbi, qui est un grand savant, a exposé des arguments convaincants en faveur de la laïcité, en s’appuyant sur plusieurs versets coraniques. Nous n’avons pas intérêt à effrayer la population marocaine, en grande majorité pratiquante, mais nous ne devons pas pour autant insulter son intelligence.

 

article suivant

Le médecin des Lions rassure sur la santé du trio Dirar-Amrabat-Da Costa

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.