J.Cohen. Opération coup de poing

L’écrivain marocain et ancien enseignant en droit à l’université à Casablanca, Jacob Cohen, a été agressé à Paris, où il réside, lundi 11 mars 2012. Il était installé dans un café où il comptait présenter son dernier livre à des lecteurs quand il est brusquement interrompu par une dizaine de militants de la Ligue de défense juive (LDJ). Les membres de cette organisation, connue pour ses actions coups de poing, l’empêchent alors de tenir sa séance de dédicaces. Dans ses romans, publiés aux éditions l’Harmattan (Paris) et Tarik (Casablanca), qui s’apparentent parfois à des polars, Cohen aime à décrire le milieu des services secrets et les petites embrouilles marocaines du Mossad (services secrets israéliens) ou encore des Sayanim, les collaborateurs bénévoles du Mossad. 

article suivant

Malika Lahnait : “La fermeture brutale des frontières aura un impact extrêmement négatif sur le tourisme”