Cinéma. Chouika, ça pique

Quand on est gaucher, on a peu de chance d’aller plus tard au paradis. C’est ce que pense un père de famille, conformément à une certaine croyance populaire. Alors il (le père) va faire tout pour que son gamin, né gaucher, devienne droitier… Pour son premier effort, Fadil Chouika, fils de Driss (Destins croisés) et chef opérateur de formation, a choisi un thème à forte connotation sociale. Avec très peu de dialogues, un joli casting et une très belle image, le jeune Chouika fait mouche pour ce premier court métrage La main gauche qui a retenu l’attention du jury, lors du dernier Festival du film à Tanger. Un nouveau talent à surveiller de près… 

article suivant

Antiterrorisme : Le Maroc prend part à l'"Opération Neptune" initiée par Interpol

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.