Lu pour vous. Hallali

Par

 

Désastreuse, la semaine dernière n’a pas suffi à Nicolas Sarkozy : le président-candidat semble avoir décidé de s’en offrir une seconde. En témoigne cette déclaration hallucinante, le lundi 5 mars : “Le premier sujet de préoccupation, de discussion des Français, je parle sous votre contrôle, c’est cette question de la viande halal”. Ainsi, pour le président français, la première préoccupation des Français n’est pas le chômage qui recommence à croître, non. Ce n’est pas non plus le pouvoir d’achat qui stagne. Ou les problèmes si aigus de logement. Ou la précarité qui mine les familles. Ou même la question vertigineuse de la dette publique. Non : c’est la façon dont on prépare la viande dans les abattoirs. C’est dire combien le président de la république est loin de la France et de ses réalités. Claquemuré dans son château, conseillé par des apprentis-sorciers, il en arrive à dire n’importe quoi à moins de 50 jours de l’élection présidentielle. Lorsque Claude Guéant, son ministre de l’Intérieur, affirme que donner le droit de vote aux étrangers serait prendre le risque de voir des municipalités imposer le halal dans les cantines scolaires, il pourrait aller au bout de son sale raisonnement et proposer de supprimer le droit de vote aux français musulmans : après tout, pourquoi un étranger musulman serait-il plus enclin à modifier les menus scolaires qu’un Français musulman ?  

Rue89, le 5 avril.

article suivant

Weego, l'application marocaine qui veut révolutionner les transports en commun

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.