Elections. Mc Halal

Dimanche 27 novembre, après l’annonce des premiers résultats des élections législatives, le site en streaming du PJD passait des morceaux du rappeur Muslim. Les internautes ont pu écouter plusieurs fois sur pjdfm.com des titres tels que Dounia Fanya, ou encore Law Kan lwa9i3 Law7a. Des morceaux loin d’être choisis au hasard, puisque leurs lyrics ne jureraient pas dans un discours du parti islamiste. Le rappeur tangérois y dénonce la corruption, la hogra, l’injustice ou encore la pauvreté, déclare qu’il voudrait que le Maroc devienne un pays “sans bars, ni casinos”, et souhaiterait que les “filles soient toutes voilées”. Sans avoir eu à chercher bien loin, il semble que le PJD ait trouvé son porte-parole auprès des jeunes Marocains.

article suivant

Deux réseaux de trafic de migrants mineurs marocains démantelés

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.