Découverte. La princesse de New York

“La voix de Malika Zarra nous rappelle la richesse ancestrale de l’Afrique”. Ainsi parle le grand jazzman Randy Weston, à propos de cette artiste marocaine qui commence à percer aux States. Quand on écoute son album Berber Taxi (2011), on est aussitôt conquis par cette voix multi-timbres, en anglais, français, arabe, berbère dans le texte. 2012 est l’année de la consécration pour cette native de Oulad Teima dans le sud du Maroc, et qui a collaboré avec plusieurs groupes de jazz en Europe et aux Etats-Unis. Elle se produira en effet au Winter Jazz Festival de New York, the place to sing pour les jazzmen. En attendant un éventuel passage au Maroc, à découvrir sur www.malikazarra.com.