Censure. Le Captain Ni’mat à Tanger

La Librairie tangéroise La Virgule et l’association culturelle Med-Cultures bravent la censure de fait qui frappe jusqu’à aujourd’hui le dernier roman de Mohamed Leftah et dédient une soirée au lauréat du 2ème prix littéraire de La Mamounia. Après une présentation de l’auteur et de son œuvre, les amis de Leftah sont invités à venir lire leur passage préféré du Dernier Combat du Captain Ni’mat. Ceux qui ne peuvent pas se déplacer peuvent envoyer de façon anonyme un court texte de leur choix, sur le blog www.med-cultures.blogspot.com : ils seront accrochés au plafond de la librairie et lus par les participants. Et, surtout, les livres, commandés directement aux éditions de La Différence seront disponibles. Pour Rachid Khaless, président de Med-Cultures, il s’agit de dénoncer une situation de “censure qui ne dit pas son nom” et ne s’appuie sur aucune décision officielle : “Nous avons droit à notre littérature”.
Le 28 janvier à 18h30, Librairie La Virgule, 31, rue du Sagittaire, Tanger