Maroc

Une "rencontre de soutien" à Tariq Ramadan, accusé de viol, prévue à Casablanca

Une "rencontre de soutien" à Tariq Ramadan, accusé de viol, prévue à Casablanca
février 14
12:50 2018
Partager

Des associations prévoient ce samedi une rencontre en soutien à Tariq Ramadan, mis en examen pour viol en France. Abdelali Hamieddine, qui prend part à l'évènement, dit avoir accepté l'invitation uniquement pour "parler des idées" du théologien controversé.

Tariq Ramadan mis en examen dans deux affaires de viols en France peut compter sur le soutien d'un groupe d'associatifs au Maroc. Les associations Al Massar, Anwaar, Al Hidn, Espace Cadres, Arri'aya et l'Association marocaine de défense de l'indépendance de la justice organisent "une rencontre en soutien" au théologien suisse le 17 février au théâtre Mohammed VI de Casablanca.

Le député PJD Abdelali Hamieddine confirme sa participation à l'évènement. "J'ai été contacté par l'association Al Massar, qui a l'habitude d'inviter Tariq Ramadan au Maroc, pour participer à cette rencontre", explique l'élu, ajoutant qu'il a accepté l'invitation "en tant que chercheur, pour parler des idées du célèbre intellectuel qu'est Tariq Ramadan et non pas pour discuter de l'affaire qui est entre les mains de la justice".

Hamieddine précise par ailleurs qu'il "n'a pas d'idée sur l'affaire" impliquant Ramadan. "Je ne vois pas en quoi il est inconcevable que des associations soutiennent une personnalité pareille, car leur soutien n'interfère pas avec le travail de la justice française réputée pour sa transparence", poursuit le membre du secrétariat général du PJD.

L'idée d'une rencontre organisée alors que Tarik Ramadan fait l'objet de plaintes pour viol a d'ores et déjà suscité la polémique sur les réseaux sociaux.

Visé par deux plaintes pour des faits qui auraient été commis en France en 2009 et 2012, le petit fils du fondateur de la confrérie islamiste égyptienne des Frères musulmans a été placé en détention provisoire. Le théologien de 55 ans a fait appel par l'intermédiaire de ses avocats, Me Yassine Bouzrou et Julie Granier selon Le Parisien. L'audience est prévue jeudi 15 février à Paris.

Affiche de l'évènement. © DR

Affiche de l'évènement. © DR

Tags
Partager

Lire aussi

NEWSLETTER TELQUEL BRIEF

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss