Culture

"All day all night", la nouvelle chanson de Faudel produite par RedOne

"All day all night", la nouvelle chanson de Faudel produite par RedOne
avril 26
11:10 2017
Partager

Le titre, annoncé "pour l'Aïd", devrait devenir le tube de l'été. Pour son retour sur la scène musicale, Faudel a choisi de collaborer avec le très célèbre producteur marocain RedOne.

RedOne et Faudel sont venus ensemble présenter le nouveau single de la star du raï "All day all night" à Casablanca. "Ce sera la chanson de l'été, inch'allah", espère le producteur marocain qui annonce que le titre pourrait "sortir pour l'Aïd". Si le célèbre producteur marocain ne veut pas donner plus d'éléments sur la chanson, réservant tout le suspens pour un "teasing" avant sa sortie, Faudel ne peut se retenir. "J'ai faudélisé du RedOne", plaisante le chanteur qui précise que cette chanson ne pourra pas non plus être assimilée à du raï. Sans vouloir en dire plus. "On a mis notre coeur, j'ai la rage et j'ai l'envie de revenir", dit le chanteur franco-algérien, absent de la scène depuis plusieurs années. Entre deux interviews, celui qui prépare un album avec Red One confie à Telquel.ma : "Je n'avais plus envie de revenir, mais c'est grâce à RedOne que je suis revenu". Interview.

faudelTelquel.ma : D'où vous est venue l'inspiration de votre nouveau titre?

Faudel: Quand j'ai vu le clip "Happy" de Pharrell Williams, je me suis dit que cette chanson était géniale. J'ai alors voulu faire quelque chose de positif, une chanson d'amour. Je veux maintenant me concentrer sur des textes qui traitent d'amour.

Qu'est-ce qui vous a poussé à travailler avec RedOne?

C'est quelqu'un qui vient d'un univers que je ne connaissais pas. Je connaissais son travail qu'il avait fait pour plein d'artistes comme Britney Spears ou Lady Gaga qu'il a lancée, mais RedOne a aussi fait plein de choses magnifiques avant. Les débuts de Britney, c'était RedOne! Sauf qu'il était dans l'ombre. Moi, je l'ai d'abord vu avec le travail qu'il a fait avec Khaled (en 2012, NDLR). Tous les gens de mon entourage m'ont dit: "Mais pourquoi tu ne travailles pas avec RedOne?". Cela m'a paru évident. J'ai pris mon téléphone et je l'ai appelé.

Lire aussi : RedOne se met au Raï avec Khaled

Concrètement qu'est-ce que c'est de travailler avec RedOne ?

C'est un Américain, c'est un producteur d'une précision extrême. D'abord, il propose et écrit une chanson. Ensuite une personne rédige le texte et on discute de la direction. Enfin, on essaie la chanson pour voir si elle me va et si elle est bonne pour moi. Car une fois que je vais la chanter, cette chanson ne va plus m'appartenir. Le but est de la porter plus loin. Et c'est ce que j'ai aimé. Mais c'est aussi déstabilisant. RedOne est un fin technicien qui travaille partout, entre Los Angeles, à Miami et à Tétouan que j'ai découvert par la musique. J'ai fait un exil culturel. J'ai redécouvert le Maroc et la musique.

RedOne fait souvent des références au Maroc. Il y en a dans l'album que vous avez produit ensemble ?

C'est vrai, RedOne est très marocain! J'ai tenu à ce que l'on tourne un clip au Maroc. Marrakech c'est trop évident ! J'ai envie de montrer autre chose, peut-être Casablanca qui n'a pas été beaucoup filmée. En tout cas je vais faire un clip au Maroc. Et il y a une chanson qui s'appelle Marrakech dans l'album.

 

Lire aussi : Interrogatoire de Faudel : "On me parle de tout, sauf de mon métier"

Lire aussi : Clip. RedOne et ses poulains

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss