Economie

Gazoduc Maroc-Nigéria: La «faisabilité» du projet au menu d'une réunion présidée par Mohammed VI

Crédit : MAP
Gazoduc Maroc-Nigéria: La «faisabilité» du projet au menu d'une réunion présidée par Mohammed VI
décembre 13
18:50 2016
Partager

Une session de travail portant sur la « faisabilité et le financement du projet », réunissant responsables marocains et nigérians, a été présidée par le roi Mohammed VI, le 13 décembre à Casablanca.

À peine arrivé au Maroc, le roi Mohammed VI planche déjà sur le projet de gazoduc Maroc-Nigéria. Dans un communiqué relayé par l’agence de presse MAP, le cabinet royal annonce que le roi Mohammed VI a présidé, ce 13 décembre, une séance de travail consacrée au projet maroco-nigérian officialisé le 3 décembre lors de sa visite au Nigeria.

Cette réunion, qui a connu la participation des conseillers Fouad Ali El Himma et Yasser Zenagui, portait sur « la faisabilité technique et le financement du projet ». Elle a concerné aussi près d'une dizaine de hauts responsables: le Chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, le ministre des Affaires étrangères Salaheddine Mezouar, le ministre de l’Économie, Mohamed Boussaid ainsi que Moulay Hafid Elalamy (au titre de ministre de l’Énergie par intérim). Le PDG de l’OCP, Mustapha Terrab, la directrice générale de l'Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) Amina Benkhadra, le président de MASEN Mustapha Bakkoury et le directeur l'ONEE, Ali Fassi Fihri y ont également assisté.

Le Nigéria était représenté par Ahmed Abubakar Rufai, conseiller du président nigérian, qui était accompagné du directeur général chargé de l'ingénierie et des services techniques à la Nigerian National Petroleum Corporation (NNPC) ainsi que d’Ahmed Ali Adamu, directeur général chargé du droit commercial au sein de la  NNPC. Ibrahim Audu, Ingénieur de projet à la Nigeria Gas Processing and Transportation Company (NGPTC), Usman Yusuf, directeur général des Ressources, du gaz et de l'énergie et Ibraheem Folorunsho Ajadi, chargé d’affaires à l’ambassade du Nigeria à Rabat ont également pris part à cette réunion.

À travers le projet de gazoduc Maroc-Nigeria, les deux pays souhaitent « accélérer les projets d’électrification dans toute la région de l’Afrique de l’Ouest », précise un communiqué du fonds souverain marocain Ithmar, publié le 4 décembre. Autre objectif annoncé, celui de  créer « un marché régional compétitif » de l’électricité, qui pourra être relié à l’Europe et permettre le développement de pôles industriels intégrés.

Lire aussi : Gazoduc Nigéria-Maroc: le new deal ouest-africain

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss