Sciences & technologies

Le mystérieux blocage des jeux vidéo en ligne au Maroc

Illustration. crédit DR
Le mystérieux blocage des jeux vidéo en ligne au Maroc
mai 20
12:11 2016
Partager

Les gamers marocains sont en rogne. Après la VoIP, une partie des jeux vidéo en ligne sont bloqués. Les trois opérateurs nient toute implication. Que se passe-t-il ? Qui est responsable ?

Si vous êtes tentés par une partie sur Counter Strike, League of Legends, Rocket League, The Crew ou encore Dark Souls, sachez qu’ils sont inaccessibles pour le moment. Il s'agit de jeux vidéos très populaires, rendus injouables en ligne sur différentes plates-formes, que ce soit sur console ou PC. Depuis, les spéculations vont bon train : s'agit-il d'un nouveau blocage , à l'image de celui de la VoIP, opéré au début en catimini par les opérateurs ?

Depuis le 18 mai, plusieurs joueurs rapportent le blocage des parties de jeu en ligne, que ce soit ceux figurant sur cette liste ou d'autres encore. Nous avons nous-même testé le lancement d'une partie du jeu de football PES sur PS4: impossible d'établir la liaison avec les serveurs de Konami, développeur du jeu, pour accéder aux parties en ligne. «Au début, ça a commencé avec des bugs avant que les jeux ne soient complètement bloqués. A titre d’exemple, tous les services en ligne du Playstation Network (PSN) ne marchent plus sur la PlayStation 4» nous indique Omar Guendeli, développeur indépendant de jeux vidéo. Il ajoute : «Cependant, on arrive toujours à jouer sur PC sur les jeux de rôle en ligne. J'ai testé Guild Wars 2, Elder Scrolls Online et ça marche.»

Le site spécialisé Playerone.TV explique que le problème touche les principales plates-formes mondiales des jeux vidéo. «Il semblerait en effet que l'intégralité des jeux en ligne sur PC via Steam (une plate-forme de distribution de contenus en ligne, ndlr), sur PS4 via le PSN et sur Xbox via le Xbox Live soient devenus totalement injouables, avec des erreurs de connexion en pagaille.»

Du côté des opérateurs, on nie toute implication. «A notre niveau rien n’a été signalé, nous n’avons pas bloqué les jeux en ligne» nous explique Nadia Rahim du pôle communication de Inwi. Même son de cloche du côté de Kawtar Nadif, la chargée de communication de Méditel. Cependant, les erreurs signalées ont été surtout constatées sur les connexions ADSL, dont l'opérateur historique Maroc Telecom accapare 99% de parts de marché.  Contacté par Médias 24, une source autorisée de Maroc Telecom affirme: «Nous n’avons rien bloqué, nous n’y sommes pour rien, nous ne sommes jamais intervenus».

Pourtant, le blocage des serveurs a été constaté par des dizaines de milliers de joueurs, au même moment, sur plusieurs plateforme. Un "mystère" qui rappelle les débuts du blocage de la VoIP au Maroc, caractérisé par un silence assourdissant des opérateurs et du régulateur.

Une pétition a été lancée par la communauté des gamers afin d’appeler Maroc Telecom à débloquer les jeux online. «Le problème est grave! Des joueurs marocains professionnels qui portent le drapeau marocain dans des tournois internationaux sont aussi privés de l'accès online à tous les jeux...C'est irresponsable et scandaleux» peut-on lire la page de la pétition qui a atteint à l’heure où nous écrivons ses lignes plus de 10 000 signatures. Le cas des joueurs professionnels d’e-sport est plutôt épineux. «Ils gagnent de l’argent en jouant en ligne. Aujourd’hui ils se retrouvent bloqués» nous fait savoir Omar Guendeli. Un marché juteux, qui devrait peser 465 millions de dollars en 2017  et sur lequel plusieurs pays se positionnent, comme la France, dont le premier ministre a lancé un vaste programme de promotion de la discipline, estimant que le jeu en vaut la chandelle.

Tags
Partager

Lire aussi

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss
Publicité



×