Maroc

Education: Rachid Belmokhtar interdit les cours de soutien payants

Rachid Belmokhtar, ministre de l’Éducation. Crédit : DR
Education: Rachid Belmokhtar interdit les cours de soutien payants
décembre 19
11:05 2014
Partager

Le ministère de l’Education nationale a officiellement interdit aux instituteurs de donner des cours particuliers payants dans une note publiée le 18 décembre.

Dans une note publiée le 18 décembre, le ministère de l’Education nationale a formellement interdit «  l’organisation par les instituteurs et les institutrices de cours de soutien payants au profit de leurs élèves ». Le département de Rachid Belmokhtar  a appelé le corps enseignant à se consacrer « à l'amélioration du niveau des élèves lors des cours  officiels et à accompagner les plus faibles dans le cadre des cours de soutien  définis dans la politique du ministère en matière de soutien scolaire ».

Le document du ministère de l’Education nationale appelle également les instituteurs à renforcer les contrôles et à réviser leurs méthodes de notation afin « de garantir l'égalité des  chances entre les élèves et d'éviter de les contraindre aux cours de soutien  payants ». Enfin, le ministère encourage la dénonciation, par les parents ou toutes personnes concernées, des cours de soutien payants et encourage les académies régionales de l’Education « à traiter ces affaires avec  la célérité et la fermeté requises ».

« Un cancer qui gangrène le système éducatif marocain »

Pour rappel, lors d’une intervention à la Chambre des représentants mardi 16 décembre, le ministre de l’Education nationale avait qualifié les cours de soutien payants de « cancer qui gangrène le système éducatif marocain ». Durant cette intervention, il a également indiqué que son département planche sur «  des stratégies parallèles » qui verront le jour au début de l’année 2015 et qui assureront un meilleur contrôle et encadrement de l’enseignement public.

Tags
Partager

Lire aussi

  • youssef

    Le ministre vient de rééditer une interdiction qui existe depuis la promulgation du statut général de la fonction publique ,en d autres termes,c est un autre texte qui s ajoute à une dizaine qui disent la même chose de manière différentes ,toutefois l efficacité et l effectivité d une telle règle juridique ne sont pas à l ordre du jour puisque c est l ineffectivité du droit qui règne de nos jours
    .

Nous suivre

Retrouvez le meilleur de notre communauté

facebook twitter youtube instagram rss