Un funambule marocain fait sensation à 50 mètres du sol au Chili

Mustafa « Danger », funambule de profession, a réalisé son premier exploit en Amérique latine. En marchant sur un fil tendu entre deux immeubles de Santiago de Chile à 50 mètres de haut, ce Marocain a su attirer l’attention pour une bonne cause.

Par

Mustafa « Danger », Marocain de nationalité et funambule de profession depuis près de trente ans, a réalisé le 10 octobre un nouvel exploit au Chili, son premier en Amérique latine. L’homme de cirque a marché sur un fil en acier de 50 mètres de haut et 150 mètres de long, au-dessus du Paseo Bulnes, célèbre rue piétonne du centre de Santiago, rapportent plusieurs médias locaux. En quelques minutes seulement, ce Tangérois d’origine avait déjà parcouru la corde qui reliait deux immeubles, au dessus d’une foule rassemblée pour l’événement.

La performance de celui que l’on surnomme aussi le « roi du câble » a été programmée pour donner le coup d’envoi de la tournée chilienne du cirque Guardianes del Bosque. Le spectacle de cette troupe se veut écoresponsable. Il appelle la société à sauver la planète, elle aussi sur le fil du rasoir, en expliquant « à quel point des petits changements peuvent faire la différence dans la préservation de l’environnement ».

Au total, 55 représentations du spectacle sont prévues entre octobre et novembre dans le pays, dans les villes de Rancagua, Santiago, Valdivia, Osorno, Los Ángeles, Puerto Montt, Temuco, Concepción, Chillán, Talca, Curicó, Viña del Mar, Copiapó, Antofagasta, Calama et Iquique.

Ce n’est pas la première fois que Mustafa « Danger » fait parler de lui pour ses performances extrêmes. En 2010, le Marocain avait inscrit son nom dans le livre Guiness des records, après avoir parcouru plus de 600 mètres en moto, sur un câble en acier accroché à 130 mètres de haut. La scène avait eu lieu à Benidorm, sur la côte est de l’Espagne.

En 2007, l’homme avait marché sur une corde tendue à 35 mètres de haut au stade Santiago Bernabeu, à Madrid. Il avait alors déclaré à la presse espagnole que l’objectif de ce défi, était d’« attirer l’attention afin que les gens commencent à apprécier le cirque », alors « mal perçu » en Espagne.

article suivant

Tarik Kabbage: "L'Alternance était un moment difficile pour lui"