Marché de l’emploi: les profils les plus convoités

DR

Marché de l’emploi: les profils les plus convoités

Connaître les tendances du marché de l’emploi permet d’anticiper son évolution. Quels sont les profils les plus recherchés et par quels secteurs ? Une série d’enquêtes statistiques menées par le site de recrutement en ligne ReKrute.com dévoile les nouvelles transformations du marché de l’emploi.

Par

Le leader du conseil en gestion des ressources humaines en ligne rekrute.com a dévoilé, au terme d’une enquête menée auprès de ses partenaires, sur la base de plus de 120.000 offres d’emplois proposés en 2017, que le marché de l’emploi est en phase de basculement. En effet, le secteur informatique recherche des profils de plus en plus pointus, de même en ce qui concerne le recrutement des cadres. Inversement, en ce qui concerne les marchés de l’assurance et des call-centers, les offres d’emplois sont orientées vers des profils moins qualifiés.

Dans un souci de comparabilité entre les années 2016 et 2017, les statisticiens de rekrute.com ont opté pour une classification en deux catégories: Bac+3 et moins et Bac+4 et plus. Si, en 2016, le secteur du courtage et de l’assurance était le plus gourmand en recrues hautement qualifiées, l’année 2017 montre un désintérêt de la demande en compétences dans ce secteur, passant de 38% sur la catégorie Bac+4 et plus en 2016 à seulement 4% de cette même catégorie en 2017. Les assureurs ont préféré s’orienter vers des profils Bac+3 et moins. Dans l’ensemble, la demande des entreprises en profils Bac+4 avec 3 à 5 ans d’expérience a augmenté de 17 points, tandis que la demande en candidats justifiant de moins d’une année d’expérience a baissé de 16 points. Concrètement, en 2017, 46% des offres d’emplois pour la catégorie Bac+4 et plus visaient des profils justifiant de 3 à 5 années d’expérience.

Le secteur informatique est, quant à lui, le secteur qui a le plus recruté en 2017 pour la catégorie Bac+4 et plus, et reste très demandeur en compétences. Le nombre de postes ouverts pour la catégorie la plus qualifiée a presque doublé en une année, passant de 34% à 61%. Les profils auxquels font appel les recruteurs dans ce secteur sont pointus et expérimentés. Ce boom de l’offre dans les métiers de l’informatique s’explique par “le taux de volatilité qui est propre à cette population, et par la demande émanant du marché international, qui vient aujourd’hui recruter nos ingénieurs informaticiens également”, souligne le rapport d’enquête. A noter également que pour la catégorie la plus qualifiée (Bac+4 et plus), les offres d’emplois pour la fonction gestion de projet/études a doublé en 2017. Cette évolution s’explique par une volonté du Maroc de se conformer aux normes internationales, selon le rapport.

Profils des recrues

Les Call-centers friands de bac+3

Dans la catégorie des profils moins pointus, les call-centers et les web-centers sont les premiers recruteurs. A juste titre, le secteur concentre, à lui seul en 2017, 80% des emplois créés, suivi des secteurs des assurances (11%) et de la banque (2%). Les sociétés qui recherchent des profils de qualification Bac+3 et moins privilégient des candidats sans expérience professionnelle (61% des profils recherchés), suivis de ceux justifiant d’une expérience d’une à 3 années. Du point de vue fonction, c’est tout naturellement que les métiers des call-centers s’accaparent la plus grande partie de l’offre (68%), suivis des fonctions commerciales, vente et export (17%), puis des métiers de l’assurance et de l’actuariat (7%).

Une donnée importante ressort également du rapport d’enquête, les fonctions en liaison avec les process de production et de qualité n’ont pas le vent en poupe en 2017. Un écart négatif de 4 732 postes entre 2016 et 2017 tend à prouver que “les entreprises ont réussi aujourd’hui à bien structurer leur chaîne industrielle”.

Le rapport d’enquête souligne par ailleurs que, dans sa globalité, le marché se professionnalise, nécessitant, dans cet élan, le recrutement de plus de cadres. A ce propos, les entreprises ont exprimé le besoin de recruter plus de 25.700 cadres l’année dernière, soit plus de 34% par rapport à 2016.

Article de Telquel Content Studio rédigé par Converge Media. Telquel Content studio est un département du groupe Telquel Media, indépendant de la rédaction. 

article suivant

Mohammed VI fait le point sur le remaniement avec El Othmani