Kamal Mokdad : “La Bourse doit être considérée comme une priorité nationale au service de l’économie”

Rare dans les médias, le président du conseil d’administration de la Bourse de Casablanca et DG de la BCP, Kamal Mokdad, a accepté de livrer en exclusivité à TelQuel son analyse des facteurs expliquant la chute de la cote en 2022.

Par

HIND CHAOUAT

Le principal indice de la place a accusé une baisse de 20% en 2022 après une année 2021 probante. Cette décrue est supérieure à l’érosion de l’indice en 2020, année pourtant sinistrée par les effets de la pandémie. Que s’est-il passé ?

Effectivement, l’année 2021 a été exceptionnelle à plus d’un titre, avec un marché boursier qui a enregistré des records en termes aussi bien de performances que de volumes d’activités, et à la clé une introduction en Bourse (TGCC) qui a marqué le retour en force des petits porteurs. Rappelez-vous, le monde sortait d’une pandémie sans précédent, et tous les acteurs économiques anticipaient une relance forte et durable. Cependant, les tensions géopolitiques dans le monde, apparues dès le début de l’année 2022, ont eu des répercussions directes sur les équilibres économiques, avec une décélération très forte de la…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés