CHAN 2023 - Algérie : Lekjaâ, Mandela, supporters du Raja... Qui va gagner la guerre des symboles ?

À la suite d’un refus d’autorisation de vol, le Maroc ne participe pas au CHAN 2023 en Algérie. Hors des pelouses de cette compétition sportive, le match politique entre les deux voisins a connu un regain de tensions. Récit.

Par

TNIOUNI/TELQUEL

L’étincelle a jailli de l’humus et de la pelouse du Stade Nelson Mandela à Alger. Pour les plus superstitieux, même la date aura contribué à la solennité de l’heure. Nous sommes le vendredi 13 janvier : Zwelivelile Mandla Mandela est l’invité d’honneur de la cérémonie d’ouverture du Championnat d’Afrique des Nations des joueurs locaux (CHAN), dans le stade flambant neuf qui porte le nom de son grand-père. En montant au pupitre de cette enceinte sportive de 40.000 places inaugurée à Baraki, dans la banlieue sud-est de la capitale, Zwelivelile Mandla Mandela va craquer l’allumette qui va mettre le feu aux poudres : “N’oublions pas la dernière colonie d’Afrique : le Sahara (occidental). Luttons pour libérer le Sahara (occidental) de l’oppression. N’oublions pas non plus que Madiba (surnom tribal de Nelson Mandela, ndlr) a dit que notre liberté est incomplète sans la…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés