Hicham Chaoudri : “Nous voulons instiguer une nouvelle façon d’entreprendre et de prendre des risques”

Charte de l’investissement, dispositifs de soutien, environnement des affaires… 
dans cet entretien, le directeur de l’investissement au sein du ministère de tutelle, 
Hicham Chaoudri, expose les grandes lignes du projet de loi-cadre déposé au parlement.

Par

Le Maroc s’est imposé comme le premier producteur d’énergies renouvelables en Afrique. Il est ainsi devenu une terre d’accueil privilégiée pour les investissements. Crédit: MAP

Dernière ligne droite pour la Charte de l’investissement. Déposé au parlement le 22 juillet dernier, le projet de de loi-cadre entame cette semaine son circuit législatif. Prochaine étape : l’exposé du ministre délégué chargé de l’Investissement, de la convergence et de l’évaluation des politiques publiques, Mohcine Jazouli, prévu le 13 septembre devant les parlementaires. Son département, rattaché au Chef du gouvernement, a hérité de l’élaboration de cette réforme voulue par le roi Mohammed VI. Zoom sur une charte qui tient en haleine le gotha politique et financier du royaume.

Où en est l’investissement aujourd’hui au Maroc ?

Le taux d’investissement au Maroc est parmi les plus élevés au monde, aux alentours de 30% du PIB. Ce niveau d’investissement très élevé, porté par le secteur public, a permis de hisser, depuis plus de vingt ans et sous…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés