Josep Borrell sur la consultation des Sahraouis : faux pas de la diplomatie européenne ou déclaration isolée ?

Jugée regrettable par Nasser Bourita, la dernière déclaration du chef de la diplomatie européenne sur une “nécessaire consultation des populations sahraouies” a suscité la polémique voire la colère dans les rangs marocains. S’agit-il d’une position officielle de l’UE ou de propos isolés de Borrell ?

Par

Josep Borrell, Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Crédit: DR

La position du gouvernement espagnol était et demeure celle de l’Union européenne. C’est-à-dire défendre la tenue d’une consultation afin que ce soit le peuple sahraoui qui décide comment il veut que soit son avenir. Le gouvernement espagnol n’a pas bougé de cette position”, lançait le 22 août le Haut représentant pour les Affaires étrangères de l’UE Josep Borrell, dans une interview accordée à la télévision officielle de l’Espagne TVE. Ces mots ont vite provoqué une polémique au Maroc et donné naissance à de faux espoirs parmi les dirigeants du Polisario. L’Union européenne n’a pas tardé à “clarifier” la sortie médiatique de son chef de diplomatie : “Comme l’a constamment répété (…) le haut représentant de l’UE/vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, la position de l’UE est claire et consiste à soutenir fermement les efforts du secrétaire général de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés