L’ONEE finalise sa short-list pour la station de dessalement de Casablanca

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) aurait finalisé la présélection des consortiums en lice pour le marché de la station de dessalement de la région de Casablanca-Settat.

Par

L’ONEE aurait, selon nos informations, procédé à la présélection de trois consortiums sur les six ayant soumissionné à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI), publié le 21 mars 2022, pour la réalisation et l’exploitation de la station de dessalement de la région Casablanca-Settat. Un appel d’offres auquel avaient soumissionné des entreprises majeures dans le secteur et disposant d’une expertise dans le domaine. À l’image de l’Espagnol Abengoa qui a remporté l’AMI pour la station de dessalement d’Agadir, le Drançais Veolia, l’Israélien IDE Technologies, le Japonais Mistui ou encore le groupe marocain SGTM. Pour rappel, l’AMI porte sur la construction d’une station de dessalement pour la région de Casablanca-Settat, qui devrait assurer l’alimentation en eau potable de la métropole et l’irrigation de 5000 hectares de terres agricoles. Cette infrastructure devrait permettre de bénéficier d’une capacité de 548.000 m3 d’eau traitée/jour, extensible à 822.000 m3, et sera essentiellement alimentée par de l’énergie renouvelable. Le groupement qui remportera l’appel d’offres ne sera pas…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés