Trois choses à retenir du Conseil des ministres : nominations, charte de l’investissement, armes à feu…

Le roi Mohammed VI a nommé les membres du conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, que la loi régissant ce Conseil accorde au souverain le droit de nommer. Crédit: AIC PRESS

Système de santé, charte de l’investissement, armes à feu… ce 13 juillet, plusieurs décisions ont été prises lors du Conseil des ministres présidé par le roi Mohammed VI. TelQuel fait le point.

Deux projets de loi-cadre, un projet de loi, deux projets de décret, une série de conventions internationales et des nominations aux postes stratégiques. Tel est le bilan du Conseil des ministres réuni le 13 juillet au palais royal de Rabat. Présidée par le roi Mohammed VI, cette réunion, la deuxième du genre pour le gouvernement de Aziz Akhannouch, a été marquée par la présence du prince héritier, Moulay Hassan. En voici les faits saillants.

Santé : accompagner la protection sociale

Le ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, a présenté un exposé sur le projet de loi-cadre relatif au système de santé. Celui-ci devait être “à la hauteur du chantier de la généralisation de la protection sociale ordonné par le souverain”, rappelle le communiqué. Cette réforme est capitale pour le royaume qui ambitionne, d’ici la fin de l’année 2022, de généraliser l’Assurance maladie obligatoire au profit de…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés