Les Marocaines pourraient-elles bientôt bénéficier d’un congé menstruel ?

C’est la première fois que le sujet est abordé dans le débat public : dans le courant de la semaine dernière, trois élus de la Chambre des conseillers ont déposé une proposition de loi visant à accorder aux femmes fonctionnaires un congé menstruel.

Par

Certaines “femmes atteintes de douleurs menstruelles passent les deux tiers de leurs congés au lit avec des anti-inflammatoires”, dénonce Sarah Benmoussa, fondatrice du mouvement #7achak. De nombreuses autres n’ont même pas ce luxe. Crédit: DR

Fin juin, trois élus de la deuxième chambre ont déposé une proposition de loi visant à octroyer un congé payé aux femmes fonctionnaires souffrant de douleurs menstruelles. Bien que cette initiative en a surpris plus d’un, elle a le mérite de placer pour la première fois la question du congé menstruel au sein du débat public. Et si les politiques n’ont pas encore réagi, les militantes féministes voient cette proposition de loi d’un très bon œil.

Une vraie bonne idée

Le texte émane de la Chambre des conseillers, plus précisément de Mustapha Dahmani, Mohamed Benfqih et Saïd Chakir, trois conseillers élus sous l’étiquette PJD. Comme rapporté par TelQuel Arabi, la proposition de loi sur le congé menstruel vise à modifier l’article 42 du dahir 1-58-008, relatif à l’encadrement légal de la fonction publique. “L’état de santé des femmes pendant leur période…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés