Mohamed Aït Aoual : “On se moque de tout le monde : islamistes, gauchistes, droite – à supposer qu’elle existe...”

DR

Smyet bak ?

Abderrahmane.

Smyet mok ?

Khadija.

Nimirou d’la carte ?

GY6969 (rires).

La récente Une de BoPress, montrant un coiffeur entretenant les cheveux d’une cliente dans une posture suggérant une fellation, et titrée “Sexe contre bonnes notes: faut-il interdire les épreuves orales?”, a sévèrement offusqué certaines associations féministes. Avez-vous digéré leurs critiques?

C’est une fausse polémique sur une fausse couverture. Je n’ai pas compris le pourquoi de ces attaques. En quoi cette Une fait-elle la promotion de la culture du viol, comme ces féministes l’ont avancé ? Je ne vois pas en quoi elle porte atteinte aux femmes. Quand bien même la photo renvoie à une fellation, je ne vois pas ce qui peut choquer.

Dans votre mise au point, vous les avez qualifiées de “pseudo-féministes en manque de gloire”. Ne craignez-vous pas qu’elles reprennent d’assaut vos pages et comptes sur les réseaux sociaux ?

Nous n’avons rien à perdre. Au pire, nous créerons de nouvelles pages et l’aventure continuera. J’ai utilisé ce terme car je pense qu’il y a des combats qui…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés