Réforme de l’éducation : qu’est-ce qui fait courir les professeurs ?

En plein débat sur les premières modalités de la réforme du système éducatif, le Conseil supérieur de l’éducation publie une enquête sociologique fouillée sur la situation et l’attractivité du métier d’enseignant.

Par

Rentrée scolaire 2020. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Aux yeux de Chakib Benmoussa, “on ne pouvait plus attendre plus longtemps”. Ce 1er décembre, le ministre de l’Éducation a poursuivi sa tournée pour convaincre autour de la réforme du concours de recrutement des professeurs — dont le seuil maximum pour s’inscrire a été abaissé à 30 ans —, cette fois devant des membres de la Commission de l’enseignement. À l’image du projet qu’il porte, l’homme veut faire la part belle à la pédagogie et se félicite que le message soit “bien passé”. Et pour cause, seules 100.000 candidatures ont été déposées en vue du concours à venir — prévu pour ce 11 décembre — quand il avoisinait les 280.000 à la précédente édition.

à lire aussi

Malgré les réserves de certains professionnels du secteur et des syndicats ces derniers jours, Chakib Benmoussa veut tenir son cap. Récemment conforté par le chef du gouvernement Aziz Akhannouch sur des nouvelles modalités qui “ouvrent…

Cet article est réservé aux abonnés.
Déjà abonné ? Se connecter
Soutenez un média indépendant et exigeant
  • Accédez à tous les contenus de TelQuel en illimité
  • Lisez le magazine en numérique avant sa sortie en kiosque
  • Accédez à plus de 900 numéros de TelQuel numérisés